Call of Duty : Black Ops – un lancement en fanfare [GameStop]

Après avoir affolé les compteurs l’année dernière, la nouvelle cuvée 2010 Call of Duty arrive enfin pour rassasier l’appétit insatiable de millions de joueurs autour de la planète. Véritable ogre médiatique planétaire depuis quelques années maintenant, son éditeur Activision semble avoir pris la mesure du phénomène « Call of Duty ». Ce n’est donc pas à un mais à deux événements que l’éditeur nous a prié d’assister pour le lancement du jeu.

Lundi 8 novembre 2010 – Sur la plus célèbre des avenues de Paris, il y avait du beau monde qui patientait dans le froid. D’un côté des acheteurs prenant leur mal en patience devant le magasin Fnac des Champs-Elysées; de l’autre, à une centaine de mètres de là, une file s’était formée devant le cinéma Gaumont Marignan pour assister à la soirée de lancement du jeu Call of Duty : Black Ops.

A l’intérieur du cinéma, on cause, on discute autour d’un apéritif alcoolisé, on puise dans les petits fours encore chauds, puis on repart à la chasse à l’interview ou à la rencontre d’une connaissance du boulot. Bref, tout ce petit monde joyeux mêlant presse, blogueurs  et célébrités nous fait presque oublier que juste à côté, sur des bornes prévues à cet effet, on tire à tout berzingue, on se mitraille et on se course dans les maps étriquées du tout dernier Call of Duty. Intitulé Black Ops, ce nouveau volet signé Treyarch promet de nous en mettre plein la vue, à la manière des grands films hollywoodiens.

Un peu plus tard, c’est directement sur scène qu’arrive Dominique Drozdz, directeur du département animation chez Treyarch. Ce dernier nous fait partager la pression des fans face à l’ampleur qu’a pris la série Call of Duty, ses durs mois de labeur pour arriver au résultat final que nous avons sous les yeux et espère qu’il satisfaira le plus grand nombre. Dominique nous parle brièvement de ce qui nous attend dans ce nouveau volet : un mode solo au scénario haletant, encore davantage de modes multijoueurs et des zombies à dégommer en mode coopératif 4 joueurs. Bref, ça va carburer !

Des propos appuyés derrière par la présence de l’homme de scène et désormais acteur Tomer Sisley (que l’on retrouvera prochainement sur les grands écrans pour Largo Winch 2 en 2011) : ce dernier évoque sa passion du jeu vidéo et son admiration sur le travail réalisé par les développeurs sur la série des Call of Duty.

22H00 : il est temps de rejoindre la Fnac des Champ – Elysées qui ouvre ses portes aux futurs acquéreurs de COD : BO. Dehors, ce sont une bonne centaine de personnes qui patientent sagement, solidement encadré par des agents de sécurité et des barrières. Décorations, musique hollywoodienne, babes en parka en fourrure participent à la mise en scène de ce show d’un soir.

Plus bas, les montagnes de jeux commencent à fondre. Que vous soyez Playstation 3, Xbox 360 ou PC, il y en a pour tous les goûts ! Des versions collectors garnissent également les étalages, abritant des goodies de toute sorte : on y trouve des reproductions de médailles, des casquettes, des portes clés, des cadenas aux couleurs du jeu. Déjà, on trouve des guides de jeu pour faire de vous un dieu de la guerre infaillible. Les flash crépitent sur de belles créatures prenant la pose dans leur uniformes de combat. Au fond, nous retrouvons notre ami Dominique Drozdz de Teyarch lancé dans l’épuisante corvée des dédicaces de jaquettes de jeu.

Minuit : les derniers acheteurs gravitent les marches de l’escalator du magasin, fatigués mais le sourire aux lèvres. Tous se précipitent vers la première bouche de métro pour tenter de rattraper la dernière rame, se prenant déjà rêver d’être en train de glisser leur galette de jeu dans leur console, une fois arrivé chez eux : la nuit va être longue …

Call of Duty : Black Ops est disponible dès aujourd’hui sur  consoles Xbox 360, Playstation 3, Wii, Nintendo DS et plateformes PC. Retrouvez le test prochainement sur TryAndPlay !

Galerie photo soirée de lancement Call of Duty

2 Comments

Laisser un commentaire