BLUR – Premier tête à tête sur les pistes

C’est dans leurs locaux que l’éditeur Activision nous a proposé de découvrir leur nouvelle licence sur le terrain encombré des jeux de courses autombiles. Mais c’est sans compter sur
leur joker, le studio Bizarre Creations, les créateurs de la mythique série Project Gotham Racing. Et ça, c’est pas rien…

BLUR_logo_RENDERED_color.jpg

Après avoir vue sa sortie repoussée de plusieurs longs mois, la nouvelle production du studio Bizarre Creations sous la bannière Activision est enfin prête au lancement. Après
avoir oeuvré pour Microsoft avec succès avec la série PGR, c’est donc dans un tout nouveau pari que se lance le studio avec cette nouvelle série. Il fallait donc frapper un grand coup pour
pouvoir imposer une série comme Blur dans la jungle des courses autos. Le tout était de savoir comment. L’idée fut alors de prendre les meilleurs ingrédients des meilleurs jeux
de course sortis jusque là. La beauté d’un Need For Speed. Des effets pyrotechniques à la Wipeout. Le caractère fougueux des Mostorstorm et autres Dirt. La convivialité d’un Mario Kart et d’un
PGR. Voilà comment on pourrait décrire Blur.

blur-beta-8-mars-L-1.jpeg

Une fois le pad de la Xbox 360 en main, on découvre que Blur propose un mode carrière solo et un mode multijoueurs offline et online. Pour l’occasion, il nous a été permis de nous essayer au mode
multijoueur offline à quatre. A l’écran, on remarquera tout de suite l’élément primordial du jeu: le système des Power-up. A l’image des Power-Up de Mariokart, dans Blur, vous aurez la
possibilité de ramasser ces bonus/malus durant vos courses afin de vous aider à éliminer ou ralentir vos adversaires. Les effets durant ces séquences d’attaque sont particulièrement réussies,
avec des effets de lumière assez remarquables. tout le côté stratégique repose sur la bonne gestion des power-ups cumulables jusqu’à trois au maximum et sélectionnables dans l’ordre souhaité, au
moyen des boutons latéraux du paddle.

splibluforshift.jpg

Les quelques minutes de gameplay se sont montrées en tout cas concluantes. L’impression de vitesse est bien là, décoiffante. Disposant de nombreux accords avec des constructeurs, la diversité des
véhicules disponibles renforcent également le côté chaotique des courses façon Motorstorm et moins propre en comparaison au modèle PGR. Les circuits justement se montrent diversifiés avec des
environnement variés et de nombreux raccourcis cachés. Le nombre de participants à l’écran, près d’une vingtaine de vahicules simultanément est par aileurs impressionnant.

51b5YvvnUWL._SL500_AA300_.jpg

On attendra de pouvoir goûter à la version définitive et à son mode online pour pouvoir nous prononcer définitivement sur le jeu mais ça semble bien parti pour le dernier-né d’Activision qui
fonde de grands espoirs sur cette licence toute neuve. Et il y a de quoi! Réponse très bientôt en tout cas, Blur sortant cette semaine, le 28 mai prochain sur console Xbox 360 et
Playstation 3 ainsi que PC dans toutes les boutiques de Navarre.

Site officiel Blur

Laisser un commentaire