TEST – BloodStone 007 PS3

« My name is Bond… James Bond ! » Ca, c’était avant le James Bond made in Daniel Craig. Désormais, l’agent double au tuexedo impeccable a troqué ses gadgets à deux francs-six-sous pour la panoplie parfaite du lutteur façon UFC croisé d’un zeste de yamakasi. Reste qu’il demeure un tireur d’élite et un conducteur d’exception dans la grande tradition des espions du MI6. Ce qui résume en soit ce qui vous attend dans ce Bloodstone.

Si du côté du grand écran, les fans de l’agent 007 devront encore patienter avant de revoir le bout du nez de l’ami Craig (Daniel et non pas l’autre David), les gamers auront eux le privilège de découvrir une de ses nouvelles aventures inédites, en plus de celle revisitée de GoldenEye sur la console Wii. Et cela se passera sur consoles HD et PC, s’il vous plaît ! Ainsi dans l’épisode Bloodstone, comme il s’intitule, nous retrouveront Daniel Craig en personne (ci-dessus) reprenant son rôle du plus célèbre des agent secret, tel qu’on l’avait laissé à la fin de Quantum of Solace. Fraîchement débarqué à Athènes, James Bond apprend qu’un complot international se trame autour d’un projet ultra secret d’armes biochimiques. Comme à chaque fois qu’une menace pointe le bout de son nez, Bond est l’homme de la situation. Afin de parvenir à infiltrer l’organisation, c’est dans la peau de James que vous devrez vous lancer dans une chasse à l’homme aux quatre coins du monde : des temples d’Athènes en passant par les centrales nucléaires de Sibérie, puis Monaco et ses palaces, jusqu’à l’étouffant Bangkok et ses trafiques pour finalement atterrir dans les jungles luxuriantes de Birmanie. Il vous faudra côtoyer avec la pire des pègres mais aussi vous faire aider dans votre tâche par la plus « charmante » des rencontres. Ce qui ne sera pas de trop car chaque mission révélera un complot de plus en plus profond et inquiétant.

Joss Stone

Il faut noter qu’il n’existe aucun lien entre ces épisodes et les deux derniers films, QOS et Casino Royal. Outre Daniel Craig, on retrouvera une autre figure emblématique de la série : Judi Dench alias M, la supérieure et aide précieuse de James. Côté James Bond Girl, c’est la chanteuse  Joss Stone qui officiera en tant que telle, elle-même à l’origine du générique inédit en tant qu’interprète. Sur le plan de la mise en scène et de l’ambiance, le jeu se montre particulièrement fidèle à l’esprit de ses pères au cinéma. Daniel Craig est toujours aussi fougueux et reste l’homme aux milles cascades. Que ce soit avec une arme en main ou au corps à corps, il se montre toujours aussi froid et imperturbable. Et même presque trop. Incarner James Bond, c’est comme incarner un super-héros : on se sent par moment quasi invincible tant le personnage se montre à l’aise et impérial dans toutes les situations aussi extrêmes soit elles. Volontairement ou pas, le scénario se montre plutôt convenu et suit la même formule que ceux des films : un méchant que l’on poursuit, une james bond girl mystérieuse, des voyages. Si bien que l’on est à aucun moment surpris durant l’histoire, même une fois le mode solo bouclée au bout de 5-6 heures de jeux.

Lorsque l’on regarde la réalisation de Bloodstone, on peut se demander si Bizarre Créations ne s’est pas senti frustrer durant tout le développement du jeu. Eux que l’on sait spécialiste des jeux de courses automobiles avec la géniale série PGR, livre ici quelques séquences de courses poursuites automobiles certes plutôt agréables mais finalement assez courtes. Pour l’essentiel, nous serons dans la peau de James Bond et à le constat est beaucoup moins flatteur. La modélisation des personnages, protagonistes compris, manque de travail et laisse clairement à désirer : on est bien loin de la qualité de celle d’un Uncharted 2 pourtant déjà vieux d’un an. Les décors se montrent eux davantage soignés : il fallait bien puisque les environnements se montrent pour la plupart fermé. Et pour renforcer cette impression, on est guidé par radio en permanence jusqu’à accomplissement de l’objectif.

Niveau maniabilité, James se manie plutôt aisément mais voit beaucoup trop de ses actions automatisées par le simple appui assisté du bouton rond. Même lors des tirs, vos tirs sont quasi lockés en permanence : si bien que le tir Furtif permettant de toucher plusieurs cibles avec une seule cartouche pour chacune ne sert finalement pas à grand chose. L’infiltration et les phases de combat rapprochés se répètent à la longue et se font sans réelle difficulté. Et si en plus l’IA des ennemis se montrent par moment assez catastrophique et que la caméra perd souvent les pédales, on se dit qu’une fois encore les développeurs ont dû sortir un jeu à la hâte pour être prêt au rendez-vous annuel du Père Noël…

A noter qu’outre le mode solo, Bloodstone propose également un mode multijoueurs en ligne. Loin du mode de celui de Golden Eye N64, ici, trois modes  classiques de jeu en multi vous seront proposés, les maps ne dépassant pas le nombre de six au total. Voilà qui est plutôt maigre. Lorsque l’on sait que le titre tombe en concurrence du côté du multi avec des Call of Duty, Medal of Honor ou même Assassin’s Creed en ce moment, autant vous dire que l’on trouve finalement pas grand mode durant les parties en ligne…

Les développeurs Bizzare Creations

Bloodstone remet au goût du jour James Bond, qu’on avait un peu perdu de vue depuis un Quantum of Solace peu aguichant. Retour à de l’action matinée de courses de voitures, voilà le 007 nouveau que l’on aime voir. Pourtant prometteur sur le papier avec son scénario inédit et son parterre de stars, la réalisation se montre au final bien décevante pour un jeu de cet acabit. Il souffre de plus d’un temps de jeu bien trop court pour que l’on y revienne une fois le scénario bouclé et ce n’est pas son mode multijoueur sans originalité qui le sauvera de nos étagères poussiéreuses. Néanmoins, le jeu séduira peu-être les fans des aventures du globe-trotter 007 et  les joueurs occasionnels peu patients. Pour les autres,  allez plutôt vous louer un bon James Bond en videothèque et garder vos sous pour les gros jeux de cette fin d’année.

Bloodstone 007 est actuellement disponible sur consoles Playstation 3, Xbox 360 et PC.

Note :

Participez au Concours 007 Bloodstone !

Laisser un commentaire