A.O.T 2 : mes premières impressions

Suite directe d’A.O.T Wings of Freedom sorti il y a deux ans, A.O.T 2 s’est laissée approchée à l’occasion d’une session de hands-on.

A.O.T 2

Reprenant la trame de l’animé là où elle s’était arrêtée dans A.O.T Wings of Freedom, on retrouve le même principe de jeu dans cette suite toujours dirigée par  le studio japonais Omega Force. Reconnu désormais pour savoir-faire pour adapter les licences animé avec rigueur, on retrouve ici la patte beat-them-all « sauce mûsou » du studio, où il vous faut arriver à bout de vos ennemis tout en accomplissant des objectifs. Comme dans le manga, le joueur est invité à prendre part à des affrontements dantesques entre brigades et titans. Dans la peau des soldats des différentes garnisons, vous disposez de la faculté d’effectuer des manœuvres tridimensionnelles, une technique de combat permettant à vous soldats de se déplacer très rapidement dans un espace en trois dimensions. Ces manœuvres sont matérialisées par les boutons d’action du pad. Charge au joueur ensuite de s’en servir pour ses déplacements afin d’approcher les titans et porter leurs attaques sur des points névralgiques, fragilisant leur défense d’acier. Il est également possible d’envoyer de puissants projectiles depuis le sol, en visant les zones sensibles de l’ennemi: attention à ne pas se faire écraser cependant !

A.O.T 2

La difficulté des missions varie selon les objectifs assignés et les événements survenant sur les lieux à protéger en règle générale. Vous prenez le contrôle d’une seule brigade à la fois, chacun disposant de ses forces et faiblesses au combat. Les autres brigades sont dirigées par l’IA mais, grande nouveauté, pourront également être pris en main par d’autres joueurs dans le mode Histoire. Ce modèle de jeu se veut ainsi plus proche de l’esprit du manga où la collaboration et les échanges entre les brigades font parti intégrante. Bien que les terrains de jeu soient délimitées et qu’il n’y a pas énormément d’éléments à l’écran (les titans occupent la majorité de l’espace de jeu), la réalisation se montre tout de même assez solide dans l’ensemble avec une animation maîtrisée, des graphismes fidèles à l’animé et des affrontements méthodiques. Le comportement des titans est assez imprévisible, ces derniers tenant de vous attraper, percuter ou sauter dessus : il n’est pas rare de se faire envoyer dans le décor à la moindre inattention. Dans un schéma similaire aux séries Monster Hunter ou Toukiden, les Titans peuvent basculer en mode furie et se montrer plus violents envers ses assaillants mais aussi plus vulnérables à leurs attaques.

A.O.T 2

Manette en main, la jouabilité d’A.O.T 2 fait un peu penser à une sorte de Bionic Commando  mâtiné de Spiderman dans lequel vous faites la chasses aux colosses de Shadow of the Colossus. A voir si les missions ne se montrent pas trop répétitives à la longue pour les plus gamers ne connaissant pas la série et en espérant que le mode Histoire saura dévoiler des pans inexplorés du scénario original pour le plus grand bonheur des fans.

La réponse le 20 mars, date de sortie d’A.O.T 2 sur consoles PS4 et Nintendo Switch, en version standard et collector steelbook.

Laisser un commentaire