7 bonnes raisons de ne pas craquer (tout de suite) pour la PS Vita

Voilà une semaine que la nouvelle console portable de Sony, la PS Vita, est désormais une réalité… tout du moins pour nos voisins japonais ! Car dans le reste du monde, la console ne débarquera pas avant deux mois. Miracle de l’internet et de l’importation, il est tout de même possible de se procurer la machine avant l’heure occidentale. Mais cela en vaut-il pour autant le coup ?

Voici en tout cas sept bonnes raisons pour patienter encore un peu…

1. Le Prix de la PS Vita

Lancés respectivement aux prix de 24.980 yens / 245 €uros (version Wifi) et 29.980 yens / 293 €uros (version 3G/Wifi), c’est le Japon qui bénéficie de la primeur de la dernière console de Sony. Le pack commercialisé aux japonais contient une console nue PS Vita série 1000, un chargeur avec son câble, un câble USB, un manuel succint d’utilisation… et puis c’est tout ! Or, les prix annoncés pour l’Europe seront strictement identiques à ceux de nos homologues japonais, pour un contenu identique. A moins que vous ne soyez de passage au Japon, il vous faudra donc ajouter au prix de base les frais de port (déplacement au Japon, frais de port d’un site marchand, coût de l’assurance en cas de perte du colis, frais de douane). L’importation d’un produit aussi sensible comporte également sa part de risques en cas de produit défectueux. Des freezes (gel de l’écran) ont déjà été constatés sur les premiers lots commercialisés. Même si le problème peut être résolu avec une mise à jour du firmware de la console, il faudra du temps pour que tout se stabilise. Les premiers acheteurs paient donc le prix fort car on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs.

2. Les accessoires nécessaires de la PS Vita

Afin de proposer un prix agressif, Sony a opté pour proposer sa console sans aucun accessoire quasiment à l’exception du chargeur. Les frais ont même été réduits au minimum avec une documentation papier quasi inexistante. Au rang des accessoires indispensables qu’il vous faudra acquérir pour faire fonctionner certains jeux et surtout pour accéder aux services du Playstation Network, il vous faudra compter sur une carte mémoire PS Vita proposée au tarif minimum de 20 €uros (4Go). La facture vient soudainement de grimper d’au moins 10% du prix de la console.

3. Les jeux de la PS Vita

Qui dit console, dit jeux forcément. En l’occurence, il vous faudra compter entre 30 et 50 €uros pour ceux de la PS Vita. On sait à présent que la console est capable d’accepter tous les jeux quelque soit sa provenance. Une bonne chose pour ceux qui voudraient découvrir des titres uniquement disponibles au Japon ou aux Etats-Unis ou pour ceux qui voudraient profiter de prix plus intéressants proposés par des sites marchands en ligne. Mais attention : aucun des titres disponibles actuellement au Japon ne bénéficie d’une piste en langue française et dans de rares cas seulement de la langue anglaise (ex: Uncharted Golden Abyss). Les anglophobes sont donc prévenus.

4. Un seul compte PSN sur PS Vita

Pour ceux qui se décideraient à se procurer la PS Vita contre vents et marées, il leur faudra garder en tête qu’ils ne pourront créer qu’un seul compte sur leur console. Explication : sur PS3 et PSP jusque-là, il vous était possible de créer autant de comptes identifiants que vous le souhaitiez, quelque soit le pays d’origine de votre console, à condition que vous rentriez une adresse email valide. Ceci permettait par exemple d’accéder à des PSN étrangers et de bénéficier de leurs contenus parfois exclusifs : Japon, Etats-Unis, Hong-Kong, etc. Avec la PS Vita, cela ne sera plus possible, en tout cas plus de manière aussi simple. Le compte créé sur la PS Vita sera en effet rattaché en dur au hardware. Cela a pour facheuse conséquence que pour bénéficier des futurs  contenus supplémentaires téléchargeables (DLC) propres à votre jeu japonais par exemple, vous devrez avoir impérativement avoir votre compte rattaché au PSN japonais. Impossible alors de bénéficier de DLC sur le PSN Européen pour un jeu en provenance du Japon ou des Etats-Unis. Seule alternative possible donc : réinitialiser sa console totalement, effaçant au passage toutes ses sauvegardes.

5. PS Vita japonaise : la 3G zonée

Un détail qui a son importance pour ceux qui voudrait se procurer en avance la PS Vita japonaise en version 3G / Wifi : la 3G est region-locked. Ce qui signifie qu’il n’est pas possible (à ce jour) d’utiliser la fonction 3G de la PS Vita en dehors du Japon puisqu’aucune carte SIM ne sera alors acceptée. Les malheureux acheteurs étrangers se retrouveront bêtement avec une console PS Vita Wifi payée au prix fort… Il existe une parade cependant qui vient de Hong-Kong. En effet, lancée peu de temps après le Japon, la PS Vita 3G/Wifi version Hong Kong a la particularité d’être désimlockée ! Ne cherchez pas à vous la procurer pour autant sur place car, sauf si vous avez de la chance, toutes les enseignes locales affichent une rupture de stock du modèle. Il faudra alors vous tourner vers les sites marchands qui proposent la consoles aux alentours de 600 Us$ ! Pour ce prix, vous pourrez néanmoins compter sur le bundle PS Vita HK dit Value Pack (vendu à 3.480 HK$), qui demeure l’offre la plus complète lancée à ce jour (NDT: offre non annoncée pour l’Europe et le Japon):

  • 1 Console Playstation Vita (3G/Wi-Fi désimlockée)
  • 1 jeu au choix : Uncharted Golden Abyss / Ultimate Marvel vs Capcom 3 / Shin Sangoku Musou NEXT
  • 1 câble USB
  • 1 chargeur 100-240v
  • 1 carte mémoire Sony 4GB PSVita
  • 1 Pack d’accessoires (composé d’un étui de rangelent PSVita, un film de protection, un chiffon, une dragonne et une boite de rangement de jeux)

A noter enfin que nos voisins américains bénéficient d’une offre de lancement sous forme d’un bundle Value Pack quasi équivalente pour ceux qui choisiront de précommander la console.

6. Des cartes mémoires hors de prix

On l’a dit plus haut: les cartes mémoires PS Vita sont quasi indispensables pour profiter de la console. Pour rentabiliser au plus vite sa console dès son lancement, Sony a pris la décision de n’autoriser la commercialisation que de ses propres cartes Sony PS Vita. Résultat: il vous faudra compter entre 20€ en 4Go à près de 80€ pour son homologue 32 Go ! Il faudra un peu de temps pour que des constructeurs comme Sandisk ne se décident à commercialiser des cartes mémoires à des tarifs moins élevés. Les plus impatients devront donc se serrer sérieusement la ceinture…

7. Un line-up PS VITA japonais peu attrayant

 Parmi les titres disponibles au lancement japonais, peu d’entre eux exploitent véritablement la PS Vita. Pour les deux-tiers, il s’agit d’une simple adaptation de titres déjà disponibles sur PS3 (Ultimate Marvel vs Capcom, Virtua Tennis 4, Blazblue CSII). Les nouveaux titres comme Ridge Racer se sont montrés même très décevants d’après les premiers échos. Seuls deux ou trois titres comme Uncharted Golden Abyss et Everybody’s Golf sortent vraiment du lot mais sont sans surprise dans la continuité de leurs ainés déjà présents sur console de salon. Lorsque l’on sait que des titres comme Wipeout 2048, Motorstorm RC ou Gravity Rush ne seront disponibles qu’à compter de la mi-février, il vaut mieux attendre que les milliers d’Uncharted: GA japonais achetés se retrouvent sur le marché de l’occasion une fois les versions européennes sortis pour se procurer les titres à moindre frais.

Voilà ! J’espère que ces quelques raisons vous permettront de patienter d’ici la sortie de la console en France, toujours prévue au 22 février 2012. Et surtout évitons de faire le jeu des revendeurs opportunistes prêts à vous revendre la console trois fois son prix initial, cela ne ferait que les encourager ! En attendant, n’hésitez pas à donner votre avis sur le pour ou contre attendre la sortie de la console PS Vita en Europe pour se la procurer.

4 Comments

Laisser un commentaire